• Lettre d'Anouar El Sadate à Hitler

    Lettre d'Anouar El Sadate à Hitler


    Au début des années 50, le bruit court que le Führer est encore en vie. Cette lettre est publiée le 18 septembre 1953 dans El-Moussaouar,
    hebdo gouvernemental cairote. Sadate est déjà l’une des personnalités les plus en vue de l’équipe de Nasser.

    « Mon cher Hitler,

    Je vous félicite du fond du cœur. Même s'il vous semble que vous avez été battu, en réalité vous êtes le vainqueur. Vous avez réussi en
    créant des dissensions entre le vieux Churchill et ses alliés, les fils de Satan. L'Allemagne vaincra car son existence est nécessaire à l'équilibre mondial. Elle renaîtra en dépit des puissances de l'Ouest et de l'Est. Il n'y aura pas de paix sans que l'Allemagne redevienne ce qu'elle a été. L'Ouest aussi bien que l'Est paieront pour cette
    réhabilitation, qu'ils le veuillent ou non. Les deux camps y consacreront beaucoup d'argent et d'efforts, dans le but d'avoir
    l'Allemagne de leur côté, ce qui bénéficiera grandement à celle-ci, aussi bien aujourd'hui qu'à l'avenir.

    Pour le passé, je pense que vous avez commis quelques fautes, comme d'ouvrir trop de fronts et [de ne pas avoir su parer à] l'imprévoyance
    de Ribbentrop face à l'experte diplomatie britannique. Mais ayez confiance en votre pays, et votre peuple réparera ces faux pas. Vous pouvez être fier d'être devenu immortel en Allemagne. Nous ne serions pas surpris si vous y apparaissiez de nouveau ou si un nouvel Hitler se levait dans votre sillage. »



    Lettre reproduite par Jean-Pierre Péroncel-Hugoz dans «Le radeau de Mahomet», Lieu Commun, 1983, réédité chez Flammarion en 1984. L'auteur décrit l’expansion de l’intégrisme diffusé par les Frères musulmans, qui «au train où il va risque fort d’être bientôt à l’islam ce que Staline fut au socialisme et le nazisme au nationalisme.»

    Il y a plus de 30 ans, ce journaliste du Monde observe avec une exceptionnelle lucidité, depuis son observatoire du Caire, ce qui se trame dans le monde musulman avec la dramatique complaisance des Occidentaux. Un préambule  dont nous récoltons aujourd’hui les fruits.

     

    « Un homme juif avait commis l’adultère avec une femme juive mariée.Aldo Stérone »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :